Les défis des mères seules

Le nombre de familles monoparentales, et notamment celles dirigées de mères seules, est en augmentation croissante dans la plupart des pays européens, et notamment en France, et sur l’île de la Réunion.

Plusieurs tendances sociétales sont à la base de cette augmentation:

- augmentation des taux de divorce

- augmentation du nombre de séparations

- diminution du nombre de remariages

- augmentation du nombre de naissances hors mariage

Ces familles monoparentales sont confrontées à de nombreux défis qui, soit isolément soit de manière combinée, peuvent également se poser aux autres membres vulnérables de la société.

Ces défis sont de plusieurs ordres et peuvent être classifiés selon les catégories suivantes:

- défis économiques (concernant notamment la situation financière et par rapport au monde du travail)

- défis psychologiques (concernant l'accumulation des rôles que la mère seule doit jouer au sein du foyer et en dehors)

- défis physiques

- défis sociaux (qui peuvent causés par la situation elle-même ou l’événement qui en est la cause: divorce, séparation, veuvage, etc.)

Mais ce qui est préoccupant, et c'est en cela qu'elles se distinguent des autres, c'est l'augmentation de leur nombre, la concentration croissante, chez ces familles, des foyers à revenus insuffisants, le fait qu'elles cumulent les handicaps et la présence des enfants. 

Ces familles n'ont pas beaucoup de moyens de sortir de leurs difficultés économiques, ce qui montre bien la nécessité d'une intervention des pouvoirs publics.

Mais l'ampleur du problème est tel que l'action des pouvoirs publics seuls ne suffit pas.

Il y'a une impérieuse nécessité qu'ils soient suppléés par des associations comme EDEN ESPOIR conscientisés à ce problème et désireuses d'y apporter des solutions concrètes.