Les métiers de l'agriculture

L'agriculture et l'industrie agricole et agroalimentaire constituent un des enjeux clés du futur proche.

Pourtant, le paysage dans ce domaine est très contrasté selon ou on se trouve.

Dans les pays développés,le secteur est relativement en souffrance. Le nombre d'exploitants agricoles diminue régulièrement et le métier a souvent peu d'attrait auprès des jeunes générations.

Il faut dire que le revenu moyen d'un exploitant agricole ne cesse de diminuer et se situe souvent en dessous du SMIC. Si l'on ajoute la charge de travail et le peu de poids de ces exploitants face à la toute puissance des grands distributeurs, il n'y'a rien d'étonnant que la plupart des exploitants soient désespérés.

Quelquefois, ce désespoir se manifeste de façon spectaculaire, lorsqu'ils préfèrent détruire leur récolte plutôt que de la vendre à perte.

Pourtant, dans les pays en voie de développent il existe d'immenses surfaces arables et la production souffre d'un manque de savoir-faire spécialisé et d'équipements.

Fort de ce constat, les centres d'espoir économiques projettent de recruter des exploitants agricoles ou ingénieurs agronomes avec une bonne expérience du terrain pour aller former les agriculteurs des pays en voie de développement, notamment en Afrique.

L'association dispose notamment d'une large surface arable d'une centaine d'hectares en RDC et des contacts ont été pris avec d'autres pays d'Afrique francophone pour un partenariat avec des agriculteurs locaux disposant déjà de terres. En vertu de ce partenariat, l'association apportera le savoir-faire ainsi que les équipements et le produit de la récolte sera partagé entre l'association et les paysans locaux. Ceux-ci ont déjà manifesté un grand enthousiasme pour ce partenariat.

Nous avons grand besoin d'équipements agricoles, même usagés, ainsi que de la disponibilité d'exploitants agricoles (même en cessation d'activité) désireux d'aller passer quelques semaines (par périodes de 2 à 3 mois) en Afrique francophone.

Retour des projets en agriculture au sommaire des formation